« Le boeuf de Kobe, vous connaissez ? | Accueil | Un repas japonais au Lycée ! Premier plat, la soupe miso... »

14 novembre 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

sandrine

Merci Damien pour ce petit billet fort enrichissant sur le kaki...je dois t'avouer que c'est un fruit que je connais assez mal en fait...mon fruitier en a de très jolis depuis deux ou trois semaines, mais j'hésite à prendre, car je ne sais pas trop comment les utiliser ?????
Bisous

joebot

Oui, et dire que nous en avons aussi pas mal dans la région mais que je n'en ai pas cuisiner ni manger un seul ! ils sont effectivement à chair molle ici ... et la particularité de l'arbre c'est de perdre toutes ses feuilles pour ne laisser que les fruits sur les branches trés foncés ! jolies couleurs et vaisselle joe

mamy2yumi

Je vous suis sur chef damien, je m'absente et à mon retour je découvre avec un plaisir intense vos pérégrinations au Japon, et découvre cet endroit, ce blog dédié à la cuisine du Japon!

Merci pour ce joli moment de bonheur,
sylvie

Lallement

Un voyage extraodinaire en effet! Nous en avons merveilleusement profité!
Damien nous a fait découvrir un japon gourmand... un vrai régal!

Catherine de Strasbourg, une des cinq français participant au voyage.

Flo de Sendai

Moi aussi, j'adore les kakis !
(mais en France, je ne connaissais pas ce fruit)

Il y en a 2 sortes, principalement: les sans pepin arrivent plus vite sur le marche, ils sont depouilles de leur gout acre avec du sake, sont plus mous, et plus sucres (je les mange toujours en les coupant en 2, et en les creusant a la petite cuillere). Quelques semaines apres arrivent les kakis avec pepins, plus durs, surtout destines a etre seches.
Miam miam, c'est pour dans un mois, environ....

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.